Je suis depuis longtemps le travail de Loïc Gaume, passionnant tant dans l’illustration que dans les textes avec plusieurs albums aux éditions Versant Sud ou Thierry Magnier dont Contes au carré, pour lequel il a reçu une mention spéciale à la Foire du Livre de Jeunesse de Bologne, et des bandes dessinées pour adultes cette fois dans des revues à l’Association, Hoochie Coochie ou via Les Détails, sa propre micro-structure d’édition.

Le lien entre toutes ces publications est l’attrait de l’auteur pour le jeu autant graphique que narratif, l’exercice de style et l’imbrication entre le texte et l’image, ce qui en fait des livres aussi intéressants et plaisants à la lecture qu’à la réflexion.

Sur le même principe que Contes au carré, paru il y a quelques années, dans Mythes au carré, l’auteur propose la synthèse de trente-sept récits de la mythologie grecque en quatre cases à l’illustration minimaliste formée principalement de pictogrammes ou symboles et accompagnée d’un texte court.

Qu’il est intéressant de voir abordé un sujet aussi passionnant mais déjà beaucoup traité que la mythologie grecque sous cet angle nouveau ! C’est que la mythologie constitue un très bon sujet de livres pour enfants tant ses récits fascinent en mêlant l’aventure, le tragique, le grotesque, l’excès tout en formant un socle culturel de référence dans notre société. Il est alors d’autant plus intéressant de voir ces références culturelles retravaillées en dehors de nos habitudes, ce qui peut nous permettre alors d’en retrouver le sens ou tout au moins de l’éclairer d’un jour nouveau.

Le principe est dans la contrainte créative, ici de raconter différents mythes avec le moins de mots et d’images possibles tout en les racontant en entier, sans détournement ni réinterprétation, dans une idée de réduction à l’essentiel avec la régularité des quatre étapes pour chaque récit. Il s’agit alors de décortiquer les mythes par leur réduction et d’en faire apparaître le sens et les lignes directrices encore plus clairement.

De la contrainte comme jeu littéraire peut naître alors chez le lecteur une nouvelle appréciation de mythes qu’il connaissait déjà de près ou de loin.

De cette séquentialisation systématique émerge un texte drôle et incisif, l’humour venant de découpages soudains, de choix de mises en avant et de cette régularité forcée.

En parallèle et en réponse au texte, les illustrations à première vue minimalistes se révèlent bien plus fouillées à la lecture ou relecture du livre. Certains détails des mythes figurent dans les illustrations et non dans le texte ou inversement, l’un répondant à l’autre en l’enrichissant pleinement dans une forme de lecture en écho.

Les très belles illustrations à la plume sont faites d’un subtil équilibre de figuration et de symbolique ajoutant à la fluidité de la lecture et de la compréhension des récits avec un certains nombre de pictogrammes parfois réutilisés d’un mythe à l’autre, la répétition prenant alors sens au fil des lectures. A cela s’ajoute un jeu de couleurs en fond par des formes géométriques colorées venant mettre en avant certains détails des illustrations par la couleur en elle-même et par ses répétitions. Toutes ces techniques utilisées à bon escient rendent l’équilibre parfait entre le jeu, la contrainte que s’est fixée l’auteur et la narration fluide et particulièrement intéressante pour le lecteur.

À noter la belle fabrication du livre d’un format assez réduit et à la couverture entièrement toilée avec dorure à chaud, ce qui renforce son aspect précieux.

À cette lecture, on pense bien sûr à l’OuBaPo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle) pour la contrainte narrative, l’exercice de style autour du texte et des illustrations et, en terme d’auteurs, à Jochen Gerner pour l’aspect minimaliste et essentialiste, à José Parrondo pour la fausse naïveté pourtant révélatrice ou à Benoît Jacques pour le trait à la plume aux contours tremblés et l’humour dans la séquentialisation.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce livre que je conseille à partir de 6 ans : Mythes au carré de Loïc Gaume, paru aux éditions Thierry Magnier au prix de 15,50 euros. Moi, j’espère découvrir rapidement les prochains livres de cet auteur dont le travail narratif m’intéresse tout particulièrement.

Mythes au carré, Loïc Gaume, éditions Thierry Magnier, 15,50 euros, à partir de 6 ans.

Pour écouter la chronique et toute l’émission Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin où elle a été diffusée.

Pour plus d’informations sur Loïc Gaume et sur les éditions Thierry Magnier.

Un commentaire sur “#2 – Mythes au carré – Loïc Gaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s