Pour cette première chronique de la saison, voilà un livre maintes fois reporté et que j’attendais beaucoup ! Il fait suite, tout en pouvant être lu indépendamment, au Roi de la Lune, paru en 2019, ayant obtenu un prix à la Foire du livre pour enfants de Bologne et sur lequel portait ma première chronique dans l’émission Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin, alors pas encore sous la forme régulière actuelle. C’était comme un épisode de Grands Livres Pour Petites Personnes n°0, un pilote forcément fait sur un livre que j’aime tant lire, conseiller et offrir. Il me fallait donc, dans ce cadre maintenant plus rituel, parler ici de la nouvelle aventure du Roi de la lune, ou plutôt de celle d’Anathilde et de ses compares en terres sélènes.

Bérengère Cournut, aux textes, est plus connue pour ses romans en littérature générale, parus principalement aux éditions Le Tripode, dont De Pierre et d’Os ou Zizi Cabane.

Donatien Mary est lui auteur et illustrateur pour la jeunesse et la bande dessinée. Il a illustré différents contes ou récits mythologiques, notamment au éditions du Père Castor ou Didier jeunesse et des bandes dessinées dont Que la Bête fleurisse aux éditions Cornélius ou la série Commissaire Kouamé avec Marguerite Abouet aux éditions Gallimard BD. Il est par ailleurs l’auteur d’un des premiers livres des éditions 2024, Les Derniers Dinosaures. Son style d’illustration riche et dense est porté selon les projets par différentes techniques, en privilégiant les techniques traditionnelles, la gravure notamment.

Ils ont déjà travaillé ensemble avant cette série d’albums du Roi de la Lune avec différents textes illustrés, pour adultes cette fois, dont Palabres, alors aux éditions Attila.

Alors que trois enfants semblent dubitatifs après le récit que leur fait Anathilde de ses aventures passées sur la lune dans le premier épisode de la série, les quatre amis entrent dans un manège-fusée de fête foraine. Mais voilà que la fusée décolle, piège du Roi de la Lune pour les ramener dans l’espace et récupérer le bateau que la fillette lui avait volé, l’ayant lui-même volé à un enfant comme toute sa grande collection de jouets… Arrivés sur la lune et afin de se sortir de ce pétrin, les enfants doivent tour à tour apprivoiser un robot puis un dinosaure à la botte du tyran tout en poussant à la rébellion les lunars, petits extra-terrestres effrayés par le monarque despotique.

Voilà une grande aventure, une histoire à multiples rebondissements comme j’aime les lire et les raconter. L’album est dense, propice à un réel plaisir de partager encore la lecture avec des enfants qui parfois lisent déjà seuls. Cette histoire est inspirée de celles que l’illustrateur invente et raconte à ses filles. L’on sent alors bien tout l’oralité retranscrite et le sens du rythme et des péripéties où l’on peut imaginer les évolutions au fil des jours et les interventions des fillettes-personnages. L’on se retrouve avec un voyage rocambolesque, des créatures étonnantes, de grandes inventions, une machination diabolique, un personnage tyrannique… Tant de parfaits ingrédients à l’élaboration d’un récit fantastique et fantaisiste, sorte de conte aussi étrange qu’amusant. Nous voilà dans la lignée des grands classiques de la littérature jeunesse et pas seulement ! L’on pense tour à tour aux Moomins de Tove Jansson, au Voyage dans la Lune de Georges Méliès ou aux grands récits de Jules Verne. L’on sent alors tant l’attrait des éditions 2024 pour le patrimoine illustré que celui de l’illustrateur pour les techniques artisanales d’estampe.

L’écriture de Bérengère Cournut est enlevée, maligne et virevoltante dans ces péripéties à foison. Le rythme est haletant dans cette folle aventure, équipée fantastique à laquelle on prend part à la lecture. Ici, l’humour se mêle à la poésie avec beaucoup de finesse dans ce monde imaginaire aussi bien construit que fantaisiste où l’on croise notamment, et pour le plus grand plaisir des petits comme des grands, un dinosaure sur la lune. Le récit fait preuve d’absurde et de fantaisie réjouissante décalant avec ingéniosité le classicisme de sa forme. La langue de l’autrice est belle, soutenue, mais aussi décalée et amusante. Tout cela en fait un régal de lecture par tant de drôlerie et de malice dans ces multiples rebondissements improbables menés tambour battant.

Le personnage du Roi tyrannique et capricieux finit toujours par être remis à sa place par les enfants. L’idée est de lui jouer de bons tours en guise de leçon, les leçons prenant ici une forme bien plus drôle et joyeuse que moralisatrice. L’on se plaît alors à suivre cette bande d’enfants qui retombent toujours sur leurs pattes dans cet univers fantasque !

Les images de Donatien Mary renforcent toute l’ampleur du récit mis en valeur par la mise en page impeccable et évoluant selon les temps du récit. Son travail d’illustration très fin au pochoir notamment permet de développer tous les détails et la minutie de l’aventure, des personnages et paysages fantaisistes. Une ambiance plutôt rétro est donnée par la technique utilisée, ce qui renforce l’aspect conte étrange de cet album. L’on pense alors par moment tant au constructivisme russe qu’aux illustrations d’André Hellé ou à l’univers du Magicien d’Oz.

À noter la typographie réalisée par Guillaume Chauchat, écriture scripte à la plume renforçant autant l’aspect visuellement rétro que le jeu de lecture mis en place par sa grande précision. Les lettres et mots suivent dans leurs tailles, formes et angles les évolutions des tons, voire des cris des personnages et notamment du Roi de la Lune qui pique crise sur crise ou du robot à la voix visiblement métallique. Cela est d’une grande aide à la mise à l’oral de cet album que l’on a grande envie de lire à voix haute pour le savourer pleinement.

Le Roi de la Lune et le Robot zinzin, Bérengère Cournut & Donatien Mary, éd. 2024, 19 euros, à partir de 6 ans.

Pour écouter l’émission Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin où cette chronique a été diffusée (vers 66 min environ).

Pour plus d’informations sur Donatien Mary et sur les éditions 2024.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s